Mardi 15 Juin, Mercredi 16 Juin 2010

 

 

 

 

46 kms

Deux écoles encore: 'Prenez l'autoroute, si vous restez à droite il n'y aura aucun problème!' Ou bien 'C'est interdit et trop dangereux!'
Que faire alors? La solution s'impose: prendre la highway malgré tout. Car les autres routes font des zigzags impressionnants sur notre carte, qui nous feraient aller à Athènes en deux mois! On serre les dents et nous restons sur la bande d'arrêt d'urgence. Heureusement le trafic est assez fluide, mais que c'est éprouvant. Surtout que parfois des travaux réduisent la route et nous obligent à rouler sur la ligne blanche dans les graviers et les bouts de verre (quand nous ne sommes pas lacérés par les buissons qui tendent leurs branches griffues vers les cyclistes téméraires). Le plus dangereux est lorsque l'autoroute se scinde en deux et que nous devons aller tout droit, car les voitures s'engagent comme des folles dans les bretelles à droite. Folklo!
Le soir c'est camping, demain c'est rencontre avec les dieux du Mont Olympe!

 

 

 

 

 

De la neige sur le TM! Nous progressons jusqu'au refuge situé à 2100 mètres d'altitude, dans un treck qui symbolise le milieu de notre périple à vélo! Eh oui, nous sommes à la moitié du voyage, un mois et douze jours de faits, un mois et treize jours à faire. Rien de moins que le mont Olympe pour marquer le coup! L'ascension est rude mais nous progressons à un bon rythme, nous respirons un air sain et nous profitons de cette parenthèse cycliste.
Parvenus au refuge vers 16h, nous décidons de faire une sieste afin de nous préparer au lendemain, à l'ascension des derniers 1000 mètres avant une petite conversation avec Apollon et Artémis.

 

Ajouter un commentaire
 

accueil.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site