Vendredi 11 Juin, Samedi 12 Juin 2010

 

 

 

 

43 Kms

(Aucun Itinéraire)

Après avoir monté la veille une quinzaine de kilomêtres, une descente nous attend en ce début de journée puis un plat descendant nous menant vers la ville de Kastraki. En route, nous croisons une petite tortue qui, effrayée à l'idée de traverser, rebroussera chemin en direction des herbes hautes bordant la route.

Peu avant Kastraki, nous nous arrêtons au bord de la route pour acheter un fruit qui nous désalterera. Pauvres inconscients que nous sommes, nous jetons notre dévolu sur une pastèque croyant qu'elle sera mangée en deux fois. Deux jours plus tard, Ulrich la trainera encore à l'arrière de son vélo! La pastèque, plus jamais! Où alors en tranches.
A peine repartis, nous ressentons de nouveau la soif. Notre regard, cette fois, se porte sur une pancarte "Camping" sur laquelle est dessinée une piscine. Une piscine! Oh oui, quoi de mieux qu'une piscine pour se rafraichir et se délasser. Ce soir, ce sera camping, piscine, apéro, resto et foot! La totale! 

 

 

 

 

23  Kms

Le matin, nous prenons les vélos, sans les bagages, pour se rendre à 2 kilomêtres du camping aux pieds des masses rocheuses formant le site des Météoras (en grec: monastères suspendus au ciel)

Des moines ont construit aux alentours du XIII ème siècle des monastères orthodoxes sur des pics rocheux. Ces monastères, lieux de tranquillité absolue, sont aujourd'hui inhabités mais visités par des milliers de touristes.
À leur place se trouvait, à l'ère tertiaire, le lit d'un grand fleuve se jetant dans la mer de Thessalie qui a déposé petit à petit, des sédiments. C'est ce qui explique l'aspect stratifié des rochers.


En revenant du site, nous prenons un petit bain bien mérité dans la piscine. Nous ne repartirons que vers 17h du camping, après avoir mangé, direction Trikala.

 

Commentaires (3)

1. Fred ! 15/06/2010

Et le TM continue, nullement troublé par la coupe du monde ou par l'implantation des phoques au Mali et en Afrique du Sud. Le courage qui transpire de ces lignes et la dizaine de centimètres de tour de cuisse en plus que trahissent les photos prises à la piscine me convertissent définitivement aux joies du moteur à explosion sous toutes ses formes. Bonne route à vous deux.

2. papa 21/06/2010

Une belle tortue qui doit faire moin de mal qu'un sanglier tout dépend comment on la prend.Je vois que la région est trés belle et que tout va pour le mieux. bisous henri

3. Raymond Domenich 25/06/2010

Un seul mot suffit pour pourrir cette page : "foot". Comme quoi, même à des milliers de kilomètres de chez soi, la misère peut nous suivre.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

accueil.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site